L'apprentissage

Quel statut pour l’apprenti ? 

  • L’apprenti est un jeune travailleur, titulaire d’un contrat de travail d’une durée au moins égale à la formation, qui donne à l’apprenti le statut de travailleur, le droit d’un salaire et lui permet de suivre une formation professionnelle par alternance.
  • Le temps consacré à sa formation est compris dans le temps de travail, et est rémunéré.
  • L’apprenti bénéficie des mêmes droits (notamment congés, protection maladie, maternité, accidents du travail) que les salariés de l’entreprise :

– cinq semaines de congés payés/an ;

– congé supplémentaire de cinq jours ouvrables ;

– couverture sociale « maladie, accident du travail… » assurée par la Caisse d’Assurance Maladie dont il relève ;

– maintien des allocations familiales, sous réserve que son salaire ne dépasse pas 55% du SMIC.

  • Il est soumis à la visite médicale d’embauche obligatoire.
  • En cas d’échec à l’examen, l’apprenti a la possibilité de proroger son contrat de travail, avec le même employeur ou en changeant d’entreprise.

Quel salaire ? 

Apprendre autrement 

  • L’apprentissage est une formation en alternance qui a pour but de donner à des jeunes, une formation générale, théorique et pratique, en vue de l’obtention d’une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme de l’enseignement professionnel ou technologique.
  • Il fait l’objet d’un contrat de travail écrit conclu entre l’apprenti et l’employeur. Il fixe les droits et devoirs des trois acteurs : apprenti, UFA et entreprise.

Les entreprises concernées 

Toute entreprise relevant du secteur sanitaire et social, public, privé, ou associatif (crèches, écoles, MAM,…).

Les aides à l’apprentissage 

  • Exonération des charges sociales

Pendant toute la durée du contrat, l’employeur est exonéré des charges sociales, à l’exception de la cotisation patronale d’accidents du travail et maladie professionnelle en fonction des effectifs de l’entreprise. Cette exonération peut-être totale ou partielle.

  • Crédit d’impôt

L’entreprise qui emploie un apprenti pendant plus d’un mois peut bénéficier d’un crédit impôt.

  • Aide à l’embauche d’un travailleur handicapé 

Une aide de financement est à demander auprès des services de l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH).